Ma liberté quand je veux ! - FFCC - La fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes
Ma liberté quand je veux !
Facebook Twitter email

Camping Du Couffour


Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
PLAN / IGN
PLAN / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du circuit

Randonnée Le Couffour

Petite randonnée, la montée au Couffour à travers la forêt de hêtres est agréable. Elle débouche sur le plateau et le château du Couffour. La descente est rapide. Un superbe point de vue vous permettra de dominer CHAUDES-AIGUES et la vallée du Remontalou.

Accès au point de départ : depuis CHAUDES-AIGUES, prendre direction Rodez. Après la gendarmerie, prendre à droite la route d'Espinasse sur 250 mètres et se garer à gauche au niveau de l'aire de repos.



Départ : Depuis le parking, prendre le chemin qui monte dans le bois de hêtres. À la sortie du bois prendre le sentier à travers la prairie.



1. Prendre à gauche le chemin qui rejoint le camping.



2. Après le bâtiment d'accueil, prendre à gauche le chemin qui descend dans la hêtraie (beau point de vue sur CHAUDES-AIGUES) pour rejoindre le parking de départ.





LE CHÂTEAU

Le donjon et le corps de logis servant de ferme que l'on peut voir aujourd'hui ne sont que les vestiges de l'importance forteresse flanquée de 7 tours que fut le château du Couffour au XIVème.



L'HISTOIRE

Descendante de ROBERT DE SAINT URCIZE, premier seigneur de Chaudes-Aigues au XIème siècle, BLAVIA apporta en dot le fief du Couffour à son époux FALCON DE REVEILHAC, noble du Gévaudan qui fonda la Baronnie du Couffour au GERAUD DE REVEILHAC, son petit fils ou arrière-petit-fils fut Seigneur du Couffour en 1290. Son fils ETIENNE adopta, à la fin du XIIIème le surnom de BESSE.

En 1406, JEAN DE BESSE vendit ou donna les terres à ANTOINE DE ROCHEDRAGON, Seigneur de Yolet. Le plus illustre des ROCHEDRAGON fut CHATTARD DE ROCHEDRAGON que le Duc de Berry nomma gouverneur de Carlat.

À la fin de l'an 1531, le domaine passa dans la famille de LA ROQUE et GUILLAUME DE LA ROQUE en fut Seigneur en 1539.

En 1579, les Huguenots occupaient le château. En 1600, GUILLAUME DE PELAMOURGUE devint Seigneur du Couffour et, en 1626, GEORGES DE PELAMOURGUE lui succéda. Il eut une fille, la célèbre GABRIELLE qui apporta en dot le Couffour à JEAN DE MONTVALLAT son cousin, qu'elle épousa.

Durant 25 ans le château fut le théâtre d'orgies sanglantes dignes de la Tour de Nesle. GABRIELLE eut deux enfants : une fille, CATHERINE, mariée à JACQUES DE PUEL, et un fils, FRANCOIS DE MONTVALLAT qui prit part aux exactions de sa mère. Mis en justice par le Procureur du Roi, GABRIELLE, son fils FRANCOIS DE MONTVALLAT et leurs comparses furent condamnés à mort. Cette condamnation ne concernait pas JEAN DE MONTVALLAT qui prit du service dans l'armée. FRANCOIS bénéficia de la clémence royale et embrassa la carrière des Armes. GABRlELLE, malgré l'arrêt rendu, ne fut pas exécutée.

La Baronnie revint à JACQUES DE PUEL qui, en 1667, prit le titre de coseigneur de Chaudes-Aigues. Devenue veuve, MARGUERITE, sa fille épousa MARC ANTOINE DE MALEFOSSE qui décéda en 1744. MARGUERITE sollicita, en vain, auprès de l'intendant ROSSIGNOL l'octroi de la Baronnie de Chaudes-Aigues vacante à la mort du dernier des BOURBON-MALAUZE.

Le 15 avril 1775, ALEXANDE JEAN BAPTISTE DE MALEFOSSE fit hommage au Comte d'Artois, duc d'Auvergne, pour ses terres du Couffour. Cet hommage fut le dernier acte public de la famille du Couffour en Haute Auvergne. Au XVIIIème, ALEXANDRE vendit le domaine du Couffour à PIERRE BARLIER DU SARGE, bourgeois de la Ville dont le fils PIERRE GUILLAUME devint seigneur du Couffour et coseigneur de Chaudes-Aigues en 1789.

Ainsi, à la veille de la Révolution, le fief du Couffour échappait à la Noblesse pour devenir la propriété de riches bourgeois.

Le domaine est aujourd'hui propriété de la Commune de CHAUDES-AIGUES

1.5 km
40m
Très facile
Chaudes-Aigues 15110 Chaudes-Aigues
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
Image du circuit

Randonnée Lescure

Petite randonnée qui offre un beau point de vue sur Chaudes-Aigues. Après le « Moulin du Marseillais », traversée du plateau agréable. Retour par le château du Couffour ; Très beau point de vue sur le village enserré dans la vallée du Remontalou.

Accès au point de départ : depuis CHAUDES-AIGUES, prendre direction Rodez. Après la gendarmerie, prendre à droite la route d'Espinasse sur 250 mètres et se garer à gauche au niveau de l'aire de repos.



Départ : Depuis le parking, prendre le chemin qui monte dans le bois de hêtres.



1. À la sortie du bois prendre le sentier à travers la prairie.



2. Prendre à droite, pour rejoindre le village de vacances, traverser le village.



3. A la sortie du village, prendre à gauche le chemin qui conduit à la D921. Traverser la route et emprunter le chemin qui descend vers le petit ruisseau, continuer en face jusqu'à la grange.



4. Prendre à gauche vers le village de Lescure et prendre la petite route à gauche qui rejoint la D921.



5. Prendre à gauche la grande route puis à droite pour aboutir au camping du Couffour.



6. Avant le bâtiment d'accueil, prendre à droite avant le château et prendre le sentier qui à travers bois descend jusqu'au point de départ (beau point de vue sur CHAUDES-AIGUES).





CHAUDES-AIGUES

Au creux de l'étroite vallée du Remontalou, enchâssée dans un écrin de verdure, à 750 mètres d'altitude, voici CHAUDES-AIGUES, ville d'eaux, chef-lieu du CALDAGUES. La route qui vient de SAINT-FLOUR, la traverse de part en part pour s'en aller vers RODEZ ; le chemin de fer ne s'y est jamais aventuré.

Le bourg accroche ses maisons au flanc de la colline de la Jarrige et l'église SAINT-MARTIN-SAINT-BLAISE jette un regard protecteur sur les vieux toits de lauzes qu'elle domine. Derrière les vitres de leurs oratoires accrochés aux maisons, les huit Saints-Patrons veillent sur leur quartier respectif. À l'entrée nord, la chapelle Notre Dame de Pitié se dresse sur le piton rocheux où s'éleva jadis CHATEAUVIEUX. Côté sud le donjon rond du COUFFOUR, unique rescapé de ce qui fut autrefois un imposant château, se détache au-dessus d'un bois de hêtres, et de chênes.

Ici comme ailleurs, l'histoire est passée. La consonance celtique des villages alentours atteste de la présence des peuples gaulois et les Romains ont peut-être connu la vallée.

Croyant se protéger, la ville s'était entourée de remparts, précaution insuffisante qui n'empêcha pas les Anglais de l'envahir, protestants et catholiques de s'y massacrer, la peste noire de la décimer et la Révolution d'y gronder.

Alors direz-vous, une ville comme tant d'autres !

Oui mais voilà, elle se nomme CHAUDES-AIGUES alias CALIDAE AQUAE, AQUAE CALIDAE ou plus localement CALDAS AIGUES et c'est là précisément qu'ont choisi de jaillir les EAUX LES PLUS CHAUDES D'EUROPE. Par une trentaine de sources, pour une température de 82° au griffon du PAR.

Ici l'eau bouillante est partout, elle chauffe les maisons, emplit le lavoir, cuit les œufs, coule fumante aux bouches des fontaines de la ville, soigne le corps, stimule l'esprit. Insolite et curieux.

3.5 km
1h 20m
Très facile
Route d'espinasse - Aire de repos 15110 Chaudes-Aigues
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
Image du circuit

Randonnée Sansard

Cette randonnée (agréable en été lorsqu'il fait chaud) longe la rivière du Remontalou. Le circuit vous fera découvrir les anciennes mines avant de remonter et de passer devant la maison forestière.

Accès au point de départ : depuis CHAUDES-AIGUES, prendre direction Rodez, après la gendarmerie, prendre à droite la route d'Espinasse sur 250 mètres et se garer à gauche au niveau de l'aire de repos.



Départ : Depuis le parking, prendre la D11 à gauche sur 250 mètres pour rejoindre la D921 que l'on prend sur la droite, sur 250 mètres.



1. Au niveau du délaissé de la route, prendre l'ancien chemin de la mine, passer sur le pont puis longer le Remontalou. Traverser la rivière sur le petit pont de bois et suivre le petit sentier parallèle à la rivière. Prendre à gauche et continuer le petit sentier qui débouche à la maison forestière. Continuer le sentier jusqu'au carrefour dit « la croix de sansard ».



2. Au carrefour, prendre en face et longer la zone résidentielle par la droite puis prendre un chemin à droite qui descend jusqu'à la Borie de Chanson. Après la ferme, prendre la petite route goudronnée qui rejoint la route départementale.



3. Prendre la route à droite sur 500 mètres, puis dans un grand virage prendre la rue de droite au niveau du cimetière et descendre la rue Sainte-Elisabeth, jusqu'au centre du village. Sur la place du marché prendre la rue St Jean à gauche de la poste, continuer en face en empruntant la rue Barre de l'Hert, prendre les escaliers à droite pour rejoindre la cité Saint-Michel. Prendre à gauche la petite route qui passe derrière la gendarmerie et qui rejoint le départ.





LA CONCESSION DE SANSARD

C'est en 1902 qu'Alexis Duclan et Lucien Moreau, prospecteurs domiciliés à CHAUDES-AIGUES découvrent au lieu-dit Sansard, de la pyrite de fer, du cuivre et du zinc, de l'antimoine, de l'argent, du plomb, du soufre et de l'arsenic.



De 1903 à 1908 a lieu une période de recherche. Trois galeries sont creusées sur la rive droite du remontalou.

•La galerie n°1 sur une longueur de 30 mètres

•La galerie n°4 sur une longueur de 37 mètres

•La galerie n°2 sur une longueur de 70 mètres ( rive gauche)

30 Tonnes de minerais sont extraits



De 1908 à 1910 seconde période de recherche ; 5 galeries sont creusées

galerie n°5 longue de 40 mètres

galerie n°6 longue de 20 mètres

galerie n°7 longue de 103 mètres

galerie n°9 longue de 60 mètres

galerie n°3 longue de 72 mètres.

300 tonnes de minerais sont extraits



Le 21 janvier 1911, une demande de concession de mines est adressée au préfet du Cantal par la Société des Mines de CHAUDES-AIGUES. Le 17 août 1912 parce que la teneur du minerai s'avère nettement insuffisante et surtout parce que l'aire de concession demandée englobe le périmètre de protection des sources chaudes de la station, le Préfet émet un avis défavorable. Le 10 décembre 1919, Raymond POINCARE, Président de la République rejette définitivement la demande de concession.

De nos jours, il ne reste plus que les vestiges de l'ancienne cheminée et quelques entrées de galeries dans lesquelles il serait très dangereux de s'aventurer, ce qui est d'ailleurs formellement interdit.

4.3 km
1h 45m
Très facile
Route de l'Espinasse - Aire de repos 15110 Chaudes-Aigues
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
Image du circuit

Chaudes-Aigues, de Par en Par

Chaudes-Aigues est célèbre pour son eau chaude, une eau qui jaillit au travers de 30 sources thermales et notamment la source du Par, qui atteint 82°C. Nous vous invitons à découvrir l'histoire de l'eau et certaines curiosités locales, au travers de 14 étapes (matérialisées sur le terrain par des gouttes d'eau, des bornes patrimoniales et un flyer papier). Crédits photos : Joel Damase - Route des Villes d'Eaux - Office de Tourisme de Chaudes-Aigues

1.4 km
Très facile
15110 Chaudes-Aigues
- Route des Villes d'Eaux du Massif Central -
- Route des Villes d'Eaux du Massif Central -
Image du poi
Chapelle Notre-Dame de Pitié

Si chaque quartier de Chaudes-Aigues est placé sous la protection d’un Saint ou d’une Sainte, la ville toute entière est confiée à Notre Dame de Pitié.
Si chaque quartier de Chaudes-Aigues est placé sous la protection d’un Saint ou d’une Sainte, la ville toute entière est confiée à Notre Dame de Pitié (Notre Dame des Sept Douleurs) dont le couronnement fut autorisé par le Pape Léon XIII en 1879. La chapelle possède une Piéta plus ancienne dont une copie agrandie figure d’ailleurs dans l’église paroissiale.

Deux légendes évoquant, l’une un mystérieux chevalier, l’autre une apparition miraculeuse, sont attachées à la Chapelle qui reste un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Route de Saint-Flour 15110 Chaudes-Aigues
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
Image du poi
Geothermia : musée européen de la géothermie et du thermalisme

Chaudes-Aigues, ou un des berceaux de la géothermie. Les eaux chaudes chauffent les habitations et alimentent les thermes depuis le XIVe siècle. Le musée Géothermia a trouvé naturellement sa place ici pour expliquer ce qu'est cette énergie renouvelable.
Si Géothermia est unique en France, c’est parce que c’est à Chaudes-Aigues et nulle part ailleurs qu’ont choisi de jaillir naturellement les eaux les plus chaudes d’Europe (82°C).



A partir de l’utilisation ancestrale des eaux par les habitants, le visiteur est convié à un voyage initiatique à la découverte de la GEOTHERMIE, une énergie que l’homme a su utiliser bien avant le charbon, le pétrole ou le nucléaire.



Sur 3 niveaux, Géothermia dévoile le mystère des sources chaudes, raconte l’histoire des eaux thermales et de leurs bienfaits, les thermes romains, la géothermie à l’italienne. Il vous invite même à bord du Nautile pour évoquer les fonds marins...



Pas de Pass sanitaire exigé ; Limitation à 50 personnes.

5 quartier du Par 15110 Chaudes-Aigues
Du 01/04/2021 au 31/10/2021
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
- Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour -
Afficher plus  
Réservez votre camping en France
Recherchez votre camping
Par destination
Par nom de camping
Vos dates de séjour
Pas de dates précises
Nombre de personnes
Type d'hébergement
©2002-2021 FFCC, 78 rue de Rivoli 75004 PARIS
Tél. : 0 890 21 43 00 (0,50 €/min + prix appel). Ligne dédiée (non surtaxée) pour les adhérents dans leur espace.
Réalisation Optima-Lab - Conception graphique Arev Com'